Formation : diagnostiqueurs et agents immobiliers logés à la même enseigne

A l’instar des diagnostiqueurs immobiliers, les agents immobiliers devront prochainement se soumettre aux affres de la formation continue s’ils souhaitent continuer à exercer leur métier. Instaurée par la loi Alur votée en mars dernier, cette obligation devrait entrer en vigueur au plus tard courant septembre 2014.

Source : http://www.le-diagnostic-immobilier.com/actualite/des-professionnels-de-immobilier-bientot-mieux-formes-6054.html

Formation : diagnostiqueurs et agents immobiliers logés à la même enseigne

Secteur d’activité certes relativement récent, le diagnostic immobilier a toutefois ouvert la voie de la formation continue en matière d’immobilier. Si certains estimeront peut être à juste titre que les diagnostiqueurs ont ainsi essuyé les plâtres (en savoir plus sur la formation des diagnostiqueurs), ils devraient rapidement être rejoints par les agents immobiliers, eux-aussi très bientôt soumis à une obligation de formation.

Concrètement, une disposition de la loi Alur stipule que tout professionnel soumis à la loi Hoguet devra se conformer à l’évaluation régulière de ses connaissances et compétences. En d’autres termes, le suivi d’une formation continue lui sera prochainement imposé. Concernant les agents immobiliers mais également les commerciaux et les dirigeants, cette mesure devrait être complétée par un décret à venir (décret visant à définir ses modalités d’application).

Une formation courte mais cruciale

Si elle devrait dans un premier temps durer que quelques jours (2 ou 3 selon les pronostiques), cette supervision des compétences n’en sera pas moins cruciale pour les agents immobiliers qui, en fonction des résultats obtenus, pourraient même voir leur carte professionnelle ne pas être reconduite. Une telle carte devra d’ailleurs obligatoirement équiper, à plus ou moins courts termes, chaque professionnel de l’immobilier. C’est en tout cas ce que souhaite instaurer le futur Conseil national de la transaction immobilière afin de renforcer la déontologie de ce secteur d’activité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *