Crédit immobilier : Il est encore temps de renégocier

Source: http://www.lavieimmo.com/taux-emprunt/credit-immobilier-il-est-encore-temps-de-renegocier-28160.html

La poursuite du mouvement de baisse des taux immobiliers ouvre de nouvelles possibilités de renégociation aux emprunteurs. Quelques conseils pour savoir si vous êtes concernés.

(LaVieImmo.com) – Il n’est (toujours) pas trop tard pour renégocier son crédit immobilier. Le courtier VousFinancer calcule qu’avec la baisse récente des taux des crédits, « les crédits souscrits en 2003, 2004, 2007, 2008, 2009, 2011 et même ceux de 2012 peuvent potentiellement être renégociés, avec des économies substantielles à la clé ».

Un écart de taux de 0,7 à 1 point

L’exercice nécessite un minimum de précaution et de savoir-faire. « On considère qu’il faut un point d’écart au minimum entre le taux du crédit à renégocier et les taux actuels pour que l’économie générée rende l’opération intéressante, compte tenu des frais engendrés qui peuvent atteindre jusqu’à 4,5 % du capital restant dû*, explique Sandrine Allonier, responsable des relations banques de la société. Mais un écart de 0,70 point peut suffire pour les crédits récents, de plus de 300 000 € ou ayant des durées supérieures à 20 ans, d’où la nécessité pour ne pas passer à côté d’une opportunité».

En effet, la renégociation est d’autant plus conseillée qu’elle est entreprise tôt dans le processus de remboursement, au moment où l’emprunteur rembourse le plus d’intérêt. « Mais même les crédits de 2003 ou 2004 peuvent être renégociés ».

Vous Financer calcule ainsi qu’un ménage qui a emprunté 200 000 € il y a dix ans « à plus de 4 % » et qui peut facilement obtenir aujourd’hui un taux de 2,50 % sur les dix ans qu’il lui reste, réalise une économie totale de «plus de 8 000 ». Le graphique ci-contre montre que l’économie peut-être bien supérieure.

*3 % de pénalités de remboursement anticipé (plafonné à 6 mois d’intérêts) + frais de dossier + 1 à 1,2 % de frais de garantie pour le nouveau prêt. Ces frais peuvent être réintégrés dans le nouveau prêt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *