Pour 95% des agents immobiliers, les prix trop élevés rallongent les délais de vente

http://www.lavieimmo.com/prix-immobilier/pour-95-des-agents-immobiliers-les-prix-trop-eleves-rallongent-les-delais-de-vente-33030.html

Les vendeurs impatients n’ont qu’à abaisser leurs prétentions pour que les ventes se fassent plus rapidement. Ce sont les professionnels de l’immobilier qui le disent….

(LaVieImmo.com) – Les délais entre la mise en vente et la signature de la promesse de vente s’allongent. C’est l’avis de 51% des agents immobiliers interrogés dans le cadre d’une enquête publiée par Logic-Immo.com. Dorénavant, il faut compter 134 jours en moyenne pour signer une transaction, disent-ils, soit 4 mois et demi. Un délai qui retombe à 102 jours en Ile-de-France, marché tendu, pour atteindre 146 jours en province.

Et si la vente immobilière s’éternise, c’est avant tout d’après eux à cause de vendeurs trop gourmands. En effet, les professionnels sont quasi-unanimes cette fois (95%) à juger que les prix demandés par les vendeurs sont au-dessus du marché, presque autant en Ile-de-France (92%) qu’en Province (96%). Bien sûr, ce n’est pas le seul facteur qui joue pour expliquer cet allongement : pour plus de 4 agents immobiliers sur 10, les éventuels défaut du bien, par exemple un vis-à-vis important ou un manque d’ensoleillement, font la différence entre une vente rapide et une autre qui dépassera les 4 mois. Tout comme les travaux à prévoir (36% des sondés) ou la localisation du bien (26%). En revanche, le voisinage, ou le fait que le bien soit vendu occupé par un locataire jouent peu, ces causes n’étant respectivement évoquées que par 12 et 11% des agents interrogés.

Peu de mouvement à venir sur les prix

Mais si les agents immobiliers ont de manière générale le sentiment que l’état du marché n’est pas au beau fixe, ce n’est pas uniquement de la faute des vendeurs ou des acheteurs. 38% d’entre eux jugent le climat des affaires défavorable en ce moment, quand seuls 26% estiment que la pierre a plutôt le vent en poupe, selon Logic-Immo. Un sentiment plus marqué en Ile-de-France, après la mise en place du plafonnement des honoraires de location l’an dernier, alors que dans la région, plus de 7 agents immobiliers sur 10 pratiquent une activité locative en plus de la transaction, souligne l’étude.

Pour ce qui concerne les perspectives à venir sur les prix, la prudence prédomine un peu partout : pour 57% des professionnels interrogés, le marché ne devrait pas bouger dans les 6 mois à venir, quant à l’inverse, 39% envisagent la possibilité d’une baisse. Enfin, dans leur majorité, les agents immobiliers s’attendent à une stabilisation du nombre de biens mis en vente (57%) et du nombre de candidats à l’accession (52%).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *